Pierre Gripari * a écrit
La souricière du placard à ballet
A moins que ce ne fût
Le placard de la sorcière à bretelles
A moins que ce ne fût
Le placard du sourcier à badine
A moins que ce ne fût
La place de l’aubier en gâtine
A moins que ce ne fût
La poire de l’arbre à sardines
A moins que ce ne fût
Le soupir du renard en maraude
A moins que ce ne fût
La soupière de l’eau du robinet à gaz
A moins qeu se fusse
La sorcière du placard à balais
A moins que ce ne fût
Ce ne fut ?
Que ce ne fût
Quesse nefu ?
C’est une jolie histoire
Un conte pour les zenfants
Les peutits et les grends
De sept à cent soixante-dix-sept ans
On les zarrête plus
Les grands progrès de la médecine
Hélas, Pierre étang fuite

* Pierre GRIPARI, La sorcière du placard aux balais, in Contes de la rue Broca ; voir ici.

Publié par :Joël Bécam

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s