Je suis le capitaine de mon âme
Disait l’un
Je suis l’acteur de ma vie
Disait un autre
J’aime mon destin
Disait un vieux latin
Qui était Allemand
Fais donc ce que tu veux
Disait le quatrième
Qui s’en fichait bien

Je me rappelle cette histoire
Que racontait mon frère
C’est l’histoire d’un pêcheur
Qui adorait sa femme
Parce qu’elle faisait des vers
Ce que je comprends bien

Moi des vers
J’en écris parfois
Je me demande à quoi ça sert
Combien de temps ça va durer
Encore
Cette manie
D’écrire
D’aimer
Epater la galerie
N’importe comment n’importe quand
Si c’est pas malheureux
Ça

Le temps de me lever
Et de boire mon café
Je dois déjà partir
Si c’est pas malheureux
Ça

Publié par :Joël Bécam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s