Mon p’tit Zibaldone

Moi, j’aime la mode, et lui sacrifie volontiers. Comme moi, vous l’aurez remarqué  : la mode, aujourd’hui, dans l’édition de littérature générale, serait plutôt aux dictionnaires. La littérature, tourneboulée par le numérique, retourne au stade d’avant le miroir… Fini le fleuve roman, je vais te bricoler dans l’éclaté, moi ! Quelle drôle de bel enfant, la littérature !

Lire plus

De la difficulté d’écrire

Enthousiasme en cavale, imagination en berne, souffle court, inspiration défunte, labeur ingrat ; paresse inextinguible, incoercible, incontournable, incoyable, irrécupérable, inracontable, irréversible ; paresse inénarrable de longs poils partout dans les deux mains jusqu’au cou ; ennui à longueur de jour, ennui à vomir la nuit ; soupirs longs comme un jour sans vin ; pétards…

Lire plus

Un livre à soi, de Francis Scott Fitzgerald, février 2011, éditions Les Belles Lettres, collection le goût des idées, 320 pages

« 1929. L’impression que tout l’alcool a été bu et que tout ce qu’il peut apporter a été déjà expérimenté, et cependant – Garçon, un chablis Mouton 1902 et pour commencer une petite carafe de vin rosé. C’est ça – merci * », Un livre à soi, Une brève autobiographie, paru dans The New Yorker,…

Lire plus