Mario LEVRERO, J'en fais mon affaire, roman, Editions de l'Arbre vengeur, 2012, traduit de l'espagnol (Uuruguay) par Lise Chapuis, Préface de Diego Vecchio

Un roman de gare, mais qu’est-ce donc ? « Genre littéraire se caractérisant par des ouvrages se lisant facilement et rapidement, distrayants mais superficiels » peut-on lire sur Wikipédia, laquelle expédie son sujet en une demi-page, ce qui, à moi, me paraît déjà trop. Quant à qualifier le roman de gare de « genre littéraire », c’est lui faire…

Lire plus

Mario LEVRERO, Le discours vide, Roman, 190 pages, Avant-propos d'Ignacio Echevarría, traduit de l'espagnol (Uruguay) par Robert Amutio, Les Editions Noir sur Blanc, 2018.

Le discours vide, de l’écrivain uruguayen Mario Levrero, a été édité en espagnol en 1996. Il faut attendre 2018 pour qu’il soit publié en langue française, à l’initiative des éditions Noir sur Blanc, dans une excellente traduction de Robert Amutio, à qui l’on doit déjà celle des romans de Roberto Bolaño : Les détectives sauvages (Voir…

Lire plus