Terriblement frais (1)

Pour Jane. « Mignonne, quand le soir descendra sur la terre Et que le rossignol viendra chanter encore Quand le vent soufflera sur la verte bruyère Nous irons écouter la chanson des blés d’or. » Les indications que l’on nous avait fournies étaient précises : que je m’y rende en voiture ou que j’emprunte les…

Lire plus

Le jardin des Hespérides

  À la pointe des branches les plus fines, les plus fragiles du pommier, poussent les plus belles pommes, tournées vers le ciel, vers le soleil, vers l’infini. Ils sont assis au sommet du pommier depuis toujours, toutes les plus belles pommes sont à leur portée, ils se servent quand ils en ont envie, ils…

Lire plus

Pierre MAC ORLAN, Chronique des jours désespérés, Gallimard, 1985, folio n° 1691

Pierre Mac Orlan, Chronique des jours désespérés, suivi de Les voisins, Préface de Francis Lacassin, Gallimard, 1985, collection Folio, n° 1691 « Sautillant avec une charmante maladresse sur le coursier tapissé d’écarlate, elle examinait la chiourme sournoise et déférente. Une moue de pitié arrondissait l’arc pur de sa jolie bouche. Elle ne voyait que les…

Lire plus

La main de Carabise

Lorsque mes enfants étaient petits, le soir, afin qu’ils s’endorment plus vite, je leur chantais – faux ! – des cantiques (en français et en breton !), et bien sûr je leur racontais des histoires que j’improvisais sur le moment. J’écrivais ensuite celles que j’estimais être les meilleures. En voici une sur laquelle je viens…

Lire plus

Voyage à Berlin, mini-carnet

Une installation improbable Elle consisterait en un assemblage de ces poubelles oranges que l’on trouve un peu partout dans la ville, sur les trottoirs, à Berlin. Il y en a des milliers. Mettons qu’il y en aurait cent. Cent poubelles oranges, venues des quatre coins de l’immense Berlin, choisies soigneusement, en raison de leur singularité ‒…

Lire plus

Béatrix BECK, La double réfraction du spath d’Islande, nouvelles et autres textes inédits et retrouvés, Les éditions du Chemin de fer, 2014

  Dans mon petit panthéon perso, au sein de cette lignée d’auteurs que je qualifie d’« insolents » (Voir ici), ‒ j’inclurais volontiers Béatrix Beck. Récemment ‒ récemment pour moi, en juin 2014 pour être précis ‒, aux éditions du Chemin de fer, a paru La double réfraction du spath d’Islande. Il s’agit d’un recueil…

Lire plus

Le Grand Meaulnes, Cocorico et Bartleby, Dora Bruder, De l’Amour et Raboliot… Alain Fournier, Herman Melville, Patrick Modiano, Stendhal et Genevoix Maurice…

Alain Fournier a 27 ans lorsque l’édition originale de son unique roman  ̵  Le Grand Meaulnes  ̵ paraît donc, en 1913, chez Emile-Paul frères, à Paris… Un an plus tard, le 22 septembre 1914, Alain Fournier meurt à la guerre, aux Eparges, près de Verdun… Sinistre boucherie des Eparges, elle va durer cinq mois. Ce n’est qu’en 1990 (vous avez bien lu) que la dépouille d’Alain Fournier sera identifiée, dans une fosse commune, parmi celles de 22 de ses camarades morts au combat…

Lire plus

L’amour délivre fête six ans d’existence

« Caverne d’Ali Baba jubilatoire » me confiait récemment une lectrice. Qui dévora L’amour délivre comme un roman, ‒ en une nuit ! La durée de vie de la plupart des blogs ? la trace qu’ils laissent après eux ? Celles, fugaces, d’un météore, d’une étoile filante par une nuit d’été… Lorsque, au mois de…

Lire plus

Cinéac

Nous sommes en 1957. Tous les jeudis après-midi, ma mère nous emmène en promenade, mon frère et moi ; tiens, aujourd’hui, si nous allions au Cinéac, à la gare Saint-Lazare ?
La séance a déjà commencé, mais qu’importe. Au Cinéac, ça commence sans cesse, ça ne finit jamais…

Lire plus