George ORWELL, 1984 : nous nous rencontrerons là où il n’y a pas de ténèbres…

  Des dangers lourds nous guettent, Le Monde, 7 février 2011 « Si des mesures juridiques ne sont pas prises, d’ici dix ans, le périmètre d’exercice de nos libertés d’expression et d’aller et venir va se rétrécir drastiquement. (…) Nous tendons vers une société où nous serons toujours entendus, surveillés. Sans compter que les nanotechnologies…

Lire la Suite