Fuir la peste…

Pour Florence B. « Nous vivons dans un monde plutôt désagréable, où non seulement les gens, mais les pouvoirs établis ont intérêt à nous communiquer des affects tristes. La tristesse, les affects tristes sont tous ceux qui diminuent notre puissance d’agir. Les pouvoirs établis ont besoin de nos tristesses pour faire de nous des esclaves. Le... Lire la Suite →

Albert Camus, Le mythe de Sisyphe, 1942

Lorsque je lus pour la première fois Le Mythe de Sisyphe, vers l’âge de trente ans, soit approximativement l’âge auquel Albert Camus écrivit son livre, je fus enthousiasmé par cette lecture. Hélas, vingt ans plus tard, l’impression qu’il me fit à sa relecture n’était plus la même. Qu’avais-je compris entre-temps ?

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑