Honoré de BALZAC, Eugénie Grandet, Librairie Gründ, Bibliothèque précieuse, Paris, 1955

« Maintenant, le cercueil est une transition peu redoutée. L’avenir, qui nous attendait par-delà le Requiem, a été transposé dans le présent. Arriver per fas et nefas au paradis terrestre du luxe et des jouissances vaniteuses, pétrifier son cœur et se macérer le corps en vue de possessions passagères, comme on souffrait jadis le martyre de la vie en vue de biens éternels, est la pensée générale ! »

Lire plus