Franz KAFKA, Journal, traduit et présenté par Marthe Robert, Editions Bernard Grasset, 1954, Le Livre de Poche, n° 3001

Je viens de terminer la lecture du Journal de Kafka. Disons-le tout net : c’est avant tout une lecture déprimante. Je n’ai pas trouvé une ligne, et c’est à peine si j’exagère, où s’exprimerait, ne serait-ce que de manière allusive ou détournée, un peu de gaieté, même latente, même embryonnaire ! Néanmoins, comme c’est toujours le cas lorsqu’on se frotte aux belles œuvres qui ont marqué la littérature, ‒ c’est aussi une lecture stimulante, réconfortante à maints égards, que je n’ai pas eu envie de lâcher, à aucun moment.

Lire plus