David Foster WALLACE, La Fonction du balai, 1987

Question : jusqu'à quel point un romancier peut-il faire le show, afin de capter l'attention du lecteur et de la garder, sans que soudain parte en fumée chez ledit lecteur ce que, dans le jargon de la narratologie, on appelle « la suspension d'incrédulité » ? Chez Foster Wallace, la vanité d'auteur est largement compensée par les mérites du romancier au travail ‒ une belle intelligence, une imagination débordante, un sens aigu de l'absurde et de la drôlerie, de l'insolite, de l'imprévisible ; et de l'audace.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑