Georges Perros, Lettres à Maxime Caron

En voilà une bonne nouvelle ! Le saviez-vous ? Georges Perros de Douarnenez a /avait lui aussi son « jeune poète », comme René Karl Wilhelm Johann Josef Maria Rilke ! Entre 1961 et 1977, en effet, Georges Perros, le breton d'adoption, et Maxime Caron, le gars du Nord, échangèrent une correspondance qui dura seize ans.

Georges PERROS, de Douarnenez

L’autre jour, j’étais à Douarnenez, le pays de Georges Perros. Vous connaissez Douarnenez ? Non ? Vous devriez. Vous devriez aussi lire Georges Perros. Georges Perros est un poète, et un grand ; un très grand peut-être ?

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑