Henry David THOREAU, « Je vivais seul dans les bois », Gallimard, folio 2 €

En 1845, en quête de solitude pour écrire, Thoreau s’installe dans une cabane en pin, qu’il construit lui-même, au bord du lac de Walden. Walden ou la vie dans les bois paraîtra en 1854. Publié pour la première fois en 1921, dans une traduction française de Louis Fabulet, le livre est disponible dans la collection L’imaginaire, n° 239, des éditions Gallimard.

Lire plus